Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

001_Twitter180

dessin de Claudia Patuzzi (cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Lequel sera le préféré parmi les cadeaux de Noël 2013 ?
Même si le monde est en train de changer à toute vitesse,  il y aura toujours un sapin de Noël ou une crèche ; pour le dîner, un poulet ou une dinde avec des pommes de terre et, bien sûr, les omniprésents spaghettis ; comme dessert un « panettone », des tourons, des chocolats avec l’immortelle « galette des Rois »… Mais qu’est-ce que nous allons découvrir au-dessous de l’arbre ? Surtout des tablettes numériques, de e.books ou alors un monstre bifront ? « Un drôle de smartphone censé renvoyer l’iPhone au rayon des antiquités numériques ? » C’est la dernière nouveauté dans le domaine numérique, le Yotaphone, un smartphone à deux écrans, recto et verso, assemblé en Chine et commercialisé en Russie. ( Libération, lundi 9 décembre 2013, « Yotaphone, appareil double face »)
Je pense avec nostalgie aux Noëls de mon enfance, aux interminables nuits insomniaques, les yeux écarquillés dans l’obscurité, le souffle étranglé par l’attente… Au contraire, le jeune garçon du dessin semble  désorienté jusqu’à l’accablement, presque écrasé…  Est-ce que la Noël sera de plus en plus subjuguée par le nouveau marché « virtuel-numérique » ?

Dans un article du Le Figaro le 30 août 2013, intitulé « Le livre numerique fait sa rentrée », nous lisons : « jamais rentrée littéraire n’aura été si numérique. Cet automne, la quasi-totalité des 555 œuvres lancées en librairie devrait aussi sortir en version e-book. En 2011, seuls 40 % des publications étaient concernées. «La numérisation des nouveautés est désormais pratiquement systématique», se félicite Marie-Pierre Sangouard, directrice des contenus Kindle chez Amazon. Est-ce l’avènement tant annoncé du livre numérique? «Il faut distinguer usages et marché. Côté usages, la bascule s’est effectivement produite», estime pour sa part Hadrien Gardeur, fondateur de la librairie en ligne Feedbooks, citant à l’appui des succès du domaine public comme Les Fleurs du Mal (850.000 téléchargements). Mais si l’«e-lecture» passe de plus en plus dans les mœurs des Français (15 % ont essayé, contre 5 % il y a un an), l’achat d’e-books ­reste, lui, marginal. Le numérique ne représente encore que 3 % du chiffre d’affaires du livre en France, contre 12 % au Royaume-Uni et 22 % aux États-Unis. Outre le temps d’adaptation, plusieurs facteurs expliquent la faiblesse du marché… »

002_telev180

(cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Une typique famille italienne regarde la télévision dans les années cinquante. Une grosse radio trône au-dessous de la TV. Les deux médias coexistaient encore, comme aujourd’hui le livre papier et l’e-book.
Le chat noir, aveuglé par le flash, fixe le photographe de ses yeux fluorescents. Les félins, même s’ils sont curieux, ne se laissent pas séduire par les médias. Ils préfèrent faire leur petit sommeil sur un vieux fauteuil…

003_ombratablette180

(cliquer sur la photo pour l’agrandir)

La Noël s’approche, mais dans l’atmosphère on entend des échos inquiétants. Un chant profond et triste retentit dans l’air, en recouvrant la rue d’un tapis coloré.  Une grande manifestation se déroule lentement, avec des banderoles et des drapeaux… Pour ces gens égarés et en détresse, la Noël est chargée de douleurs et de difficultés…
D’un coup, je découvre une espèce d’ombre, entourée par un halo lumineux, qui se profile sur le mur d’un immeuble : ce n’est pas la silhouette d’un fantôme, mais celle d’un homme avec un chapeau. Il semble lire… mais quoi ? Un livre ou une tablette ? Ou alors est-il en train de taper sur son portable ?  Qu’importe ? Quoi qu’il en soit, il reste complètement immobile, indifférent aux chants, aux hurlements, à tout. Telle est la force d’internet, de la lecture et de l’écriture ! Trois domaines qui se confrontent de façon invisible, aujourd’hui, l’un avec l’autre…

004_piatto180

cliquer sur la photo pour l’agrandir

Pour  fêter la Noël 2013, mes chers amis, je vous offre ce vase avec des pignes que j’avais ramassées par terre, un jour, au-dessous des pins de mon Lycée, où j’enseignais la littérature italienne et latine. Il trône sur une nappe de tournesols et d’olives savoureuses de Provence. Le pouvoir des cinq sens ne meurt jamais !
Ce que disait le grand Laurent le Magnifique :

Combien belle est la jeunesse :
Elle ne cesse de fuir.
Qu’à son gré chacun soit en liesse,
Rien n’est moins sûr que demain.
C’est Bacchus et Ariane,
Beaux et brûlants l’un pour l’autre…

(« Chi vuol esser lieto, lieto sia,
Di doman non c’è certezza ! »
)

(Laurent le Magnifique, Chants de carnaval, chanson de « Bacco et Arianna »)

Je vous souhaite un joyeux Noël !

Claudia Patuzzi